Format des fichiers de données

Lors de son fonctionnement, le programme utilise des fichiers de données qu'il est possible de modifier manuellement. Bien que cela soit possible, le fichier de configuration n'a pas à être ainsi modifié, car Fontabui permet de le faire depuis sa ligne de commandes. Toutefois, il n'existe aucun moyen de modifier automatiquement les fichiers contrôlant les systèmes d'abrégés. Heureusement, le format de ceux-ci se révèle simple.

fontabui.cfg

Ce fichier de configuration contient les options par défaut du programme. Chaque option est écrite sur une ligne, suivie de = puis de sa valeur. Les lignes vides et les lignes commençant par # sont ignorées.

Format des fichiers de données

Le script utilise pour son fonctionnement un certain nombre de fichiers de données textes éditables manuellement, le format du fichier dépendant de l'extension de ce dernier.

Caractéristiques communes des fichiers .abr, .seq et .loc

Chacun de ces fichiers textes comprennent des informations utiles pour l'abrègement. Chaque ligne du fichier contient une seule information. Si une ligne vide ou contenant seulement des espaces est rencontrée lors de la lecture du fichier, elle sera ignorée. Dans une ligne, la chaîne // et les caractères qui la suivent sont ignorés, étant considérés comme des commentaires.

L'information d'une ligne non ignorée se divise en deux parties séparées par un ou des espaces. La partie droite de la ligne se trouve dans la fonte braille et ne doit contenir aucun caractère d'espacement tandis que la partie gauche est en ASCII ordinaire, majuscules ou minuscules. Ces deux parties seront converties en minuscules lors de la lecture du fichier.

Les fichiers .abr

Ce type de fichier contient l'ensemble des mots abrégés par un ou plusieurs symboles dans un système donné. La partie gauche contient le mot tandis que celle de droite, son abréviation dans la fonte braille. Le mot à abréger ne doit contenir aucun caractère non alphabétique, tel que l'espace ou le trait d'union.

// Extrait de la table d'abréviations du système Fontaine
// Cette ligne et la suivante seront ignorées

ai /
aie /e
aies /:
ait [
an 1
ans 1s
après a6
au k

Les fichiers .seq

Ces fichiers comprennent les séquences avec leurs abréviations. Ces séquences constituent des chaînes de caractères alphabétiques avec des règles possibles pour restreindre l'emploi de la séquence dans les mots. La syntaxe des règles constitue une simplification des expressions régulières utilisées par le script.

Si le symbole ^ est rencontré en début de séquence, la séquence ne sera abrégée qu'en début de mot. Si le symbole $ est rencontré en fin de séquence, elle ne sera autorisée qu'en fin de mot. Les crochets, quant à eux, définissent un groupe de lettres dont un membre devra être voisin de la séquence dans le mot pour que cette dernière soit abrégée. Si un groupe quelconque [g] se trouve en début de séquence, celle-ci devra être précédée, dans le mot, d'un élément du groupe pour être abrégée. Une règle similaire est définie pour la fin de mot.

Les groupes sont formés soit d'un ensemble de lettres, comme par exemple [bmp] ou d'un caractère spécial. Le groupe $v correspond à l'ensemble des voyelles, le groupe $c, à l'ensemble des consonnes tandis que * représente tout caractère.

// Extrait de la table des séquences pour le système 1955

ez$ z        // ez en fin de mot -> z
ex[$c] x     // ex suivie d'une consonne -> x
au k         // au -> k
[$v]ss[$v] ! // ss entre des voyelles -> !
^es :        // es en début de mot -> :
^im[bmp] [   // im en début de mot, suivie de b, m ou p -> [
an[*] 1      // an suivie d'un caractère (sauf en fin de mot) -> 1

Les fichiers .loc

Ces fichiers comprennent l'ensemble des locutions admises dans un système donné. Contrairement au fichier de mots, des espaces, des apostrophes et des traits d'union sont admis dans la partie de gauche.

# Extrait de la table des locutions pour le système 1923

à cause (_c
à présent (_6
à peu près (_p_6
au contraire k_c
aujourd'hui k'h
c'est-à-dire c'e-(-d
d'abord d'a

Le fichier frhyphen.tex

Ce fichier TeX possède un format différent des précédents, car il est manipulé par le système de coupure de mots, obtenu sur le Web. Dans une ligne, ce qui suit le symbole % est considéré comme un commentaire. Le fichier comporte deux parties : les règles de césure et les cas d'exception.

Dans la section débutant après la ligne \patterns{ et se terminant à la ligne avant le symbole } se trouvent les règles de coupure permettant un recoupement de plusieurs mots causant problème. On retrouve une seule règle par ligne et elle est formée d'une chaîne de caractères. Si un point se trouve au début de la règle, elle ne sera applicable qu'en début de mot tandis que si un point se trouve à la fin, elle ne s'appliquera qu'en fin de mot. Le groupe de lettres définit une séquence qui, si rencontrée dans le mot, sera soumise à la règle de césure. Pour indiquer une coupure, il suffit d'indiquer un poids à l'endroit de césure dans la séquence. Le poids constitue un chiffre de 0 à 9 indiquant la priorité de la règle sur les autres règles. Un chiffre impair autorise la coupure tandis qu'un chiffre pair l'interdit. Plus le chiffre est élevé, plus la règle sera prioritaire. Par exemple, la règle iè5re permet la coupure entre et re dans les mots tels que première, dernière, derrière, arrières, ...

La partie des exceptions débute à la ligne contenant \hyphenation et contient un mot par ligne. On insère un trait d'union là où une coupure est autorisée. Par exemple, on peut ajouter chro-no-mé-treur. Cette possibilité permet de couper correctement des mots pour lesquels il n'est pas possible de définir une règle de césure ou que la définition d'une telle règle perturberait le comportement sur les autres mots.