Je suis chercheur au laboratoire RALI à l'Université de Montréal depuis 2018.
Prenant part au projet CoSHS, mon travail est centré sur l'extraction d'informations ouverte (Open Information Extraction en anglais). Ce domaine regroupe notamment la reconnaissance et la résolution d'entités nommées en lien avec un base de connaissances (Wikipédia).

Thèse

J'ai obtenu ma thèse de doctorat, sous la direction de Sophie Rosset et Gabriel Illouz, le 28 avril 2017.
Mon sujet se trouve au confluent entre les domaines de l'apprentissage artificiel et des systèmes de dialogue, eux-mêmes respectivement sujets d'étude en intelligence artificielle et en traitement automatique des langues.
Son intitulé est : Apprentissage incrémental de modèles de domaines par interaction dialogique.
Le document est à présent disponible en ligne.

Résumé

Le travail de ma thèse est axé autour du principe d'apprentissage incrémental de réactions à des sollicitations langagières. L'objectif applicatif étudié est la conception d'un système capable de répondre à une requête en français par une commande correspondante en bash. L'approche principale que j'emploie est le raisonnement par analogie formelle. La discrimination parmi les facteurs pertinents dans la recherche et la production d'une sortie est une question importante. Ces facteurs peuvent être sélectionnés dans le contexte, notamment interactif, de la requête. Le second aspect de la problématique est donc l'intégration du dialogue homme-machine pour aider la résolution. D'autre part, la constitution incrémentale de bases de cas, fortement dépendantes du comportement du système, s'avère limitante pour l'évaluation du système.